Vues du château

Ça faisait déjà deux ans que j’étais propriétaire de la maison sans m’être aperçu que, grâce au puissant zoom de mon «quand-même-simple» Lumix FZ20, je pouvais voir plus que ce que je croyais… J’étais presque dans la rue et je contemplais la vue sur Québec-Haute-Ville par ce beau temps assez exceptionnel sur le plan de la clarté, quand l’idée me vint de prendre une photo (en fait, plusieurs – après tout, le numérique, c’est fait pour ça ;-))

Voici le résultat : aucune retouche, sinon un léger recadrage…

1re photo : zoom optique au maximum, soit 12 X.

2e photo : zoom numérique au maximum (48X), juste pour voir, car la qualité chute assez rapidement avec cette fonction, comme sur tout appareil numérique, bien sûr (ou presque !)


Alors malgré les quelque 15-16 km qui nous séparent à vol d’oiseau, j’ai pu admirer le château Frontenac de chez moi : c’est quand même fascinant ! Sur la dernière photo, on peut aussi voir un genre de distorsion produit en partie par le zoom numérique, mais aussi par l’air ambiant jamais complètement clair et net, surtout quand le sujet est à cette distance…

Depuis le temps de mon achat du FZ20, les appareils photo numériques n’ont cessé de se perfectionner. Lumix (que j’ai acheté «par défaut», car les bonis-dollars de ma carte de crédit n’étaient vraiment convertibles dans un rapport 1:1 qu’avec des certificats cadeaux Tanguay qui, comme on le sait, ne vend ni du Canon ni du Nikon, mes 2 premiers choix…) Lumix, donc, est depuis rendu 3 générations d’appareil plus loin, dans la série FZ à deux chiffres : FZ10, FZ20, FZ30, PZ50, etc. À ne pas confondre avec la série FZ à un chiffre dont la qualité finale est un peu moindre… et le prix aussi !

Un très bon site pour suivre l’évolution des appareils et se renseigner sur le résultat de divers tests : Megapixel.net. J’aime bien !

  1. No comments yet.

  1. No trackbacks yet.

 
%d bloggers like this: