Travail-loisir ou loisir-travail…

…là est la question !

En effet, dimanche, c’était la première pratique pour un show où on aide de jeunes amateurs à monter sur les planches pour chanter deux ou trois chansons chacun. Après l’écoute de chaque pièce (27 au total), la réalisation de partitions pour chacune (comme claviériste, je devais “repiquer” les claviers, mais comme coach pour le back-vocal, je devais “repiquer” tous les backs), après tout ça et au moins 4 fins de semaines, la première pratique (de trois) arrivait… trop vite, bien sûr, car je n’avais pas eu le temps de travailler tous mes sons à mon goût dans mon clavier, pour que ça sonne le mieux possible (Je suis assez perfectionniste à ce sujet…).

Alors dimanche, c’était le premier collage de tout ça. Après 175 km de route, on installait tous les instruments et on commençait la pratique. Durée disponible en moyenne pour chaque pièce, quelques minutes tout au plus, le temps de faire la chanson une ou deux fois, de se dire ce qui reste à travailler, et hop!, on passe à la suivante !

Résultat : il reste du travail à faire, surtout pour les chanteurs amateurs à qui certains passages restent à consolider : normal ! Pour ma part, je retrouvais trois musiciens avec qui j’ai travaillé très régulièrement pendant une période variant entre 7 à presque 20 ans, selon les musiciens. Et j’en ai découvert un autre passablement polyvalent, qui maîtrise autant les guitares que le clavier, bien pratique quand j’ai besoin d’une ou deux mains supplémentaires !

Avec un tel loisir, je me pose souvent la question à savoir si c’est un travail-loisir ou un loisir-travail, car jouer d’un instrument de musique, même si ça a souvent l’air facile, demande quand même beaucoup de travail… mais c’est un travail tellement plaisant 🙂

  1. No comments yet.

  1. No trackbacks yet.

 
%d bloggers like this: