Pluie, soleil, murs, dépassements… Trop ?

Je refais surface dans mon blogue, après avoir passé plus de 2 heures collé à l’écran de télé en ce dimanche matin. Trois mots : Quel grand prix ! Impossible de tout dire ici.

Il sera très difficile de résumer en une heure cette course pour la présentation de Formule 1 Express à RDS… Il a fait beau, il a plu, parfois très abondamment (On dirait la météo de mon récent voyage de pêche dont on parlera plus tard ici), forçant les passages aux puits à qui mieux mieux pour changer et rechanger les pneus. À travers ça, des pilotes qui réussissaient à rester en piste et d’autres qui en sortaient, parfois à la file indienne en début de course au 3e tour. On a même vu une voiture frôler le tracteur parti dégager Lewis Hamilton qui est tout simplement reparti instantanément en piste.

Hamilton, après avoir violemment frappé un mur hier en qualif, a pu faire la course, et surtout la terminer, même s’il ne s’est pas inscrit au pointage (Quoique, ici, un tour ou deux de plus lui aurait permis de faire quand même un point : assez phénoménal quand même…)

Et que dire de Massa qui a dominé toute la partie “sèche” de la course, mais qui s’est fait coiffer à quelques tours de la fin par Alonso, avec un léger contact pendant le dépassement, contact qui s’est poursuivi en coulisses, juste avant que les gagnants montent sur le podium, où Massa affichait une mine vraiment sombre. Affrontement de tempéraments latins !

En terminant, la course au championnat demeure extrêmement serrée entre les deux pilotes Maclaren-Mercedes, qui sont suivis par les deux pilotes Ferrari, le 4e étant le malchanceux Raïkkonen qui a dû abandonner aujourd’hui (mais pourquoi ? on ne le sait pas encore…).

  1. No comments yet.

  1. No trackbacks yet.

 
%d bloggers like this: