L'ennemi du lys…

Pour faire suite au billet de Missmath sur le criocère du lys, cet insecte parasite de nos beaux lys qui ornent si bien une platebande, je publie les photos promises alors. (Cliquer dessus pour agrandir un peu)

Vue d’ensemble d’une platebande dévastée (Ce n’est pas chez moi !)
Quelques spécimens de plus près, qui se disputent la bouffe qui reste !

Enfin, un exemple du ravage causé sur les feuilles de la plante…

Cet insecte est vraiment l’ennemi des amateurs de lys. Comme il n’a aucun prédateur, l’humain doit se charger de faire régulièrement le tour de ses platebandes en juin et début juillet surtout, afin de tuer les spécimens visibles et quelques autres cachés sous certaines feuilles. Le reste, comme on peut le lire dans la page en lien plus haut, se cachera dans le sol à la mi-été pour y passer tout l’hiver.

    • Missmath
    • July 17th, 2008 5:42pm

    Quelle horreur ! Aurais-je arraché mes lis trop tôt, je n’en avais jamais autant que ça de ces petites bêtes !!!

    L’histoire de mes lis se poursuit : je les arrache et je les mets dans le grand sac de papier pour qu’ils soient composter par ma municipalité. Or, la ville qui semble ramasser ces sacs de façon aléatoire passe plus d’une semaine plus tard. Je ne sais pas si le sac était trop mouillé ou si on s’y est mal pris pour le mettre dans le camion (le camion passant tôt le matin, je dors quand cela se produit), mais quand je sors au milieu de l’après-midi, j’aperçois dans la rue de la terre et des lis en fleur… Les lis ont fleuri dans le sac de compost et gisent là dans la rue. Ça ne peut être qu’un signe !!! J’ai donc coupé les tiges et replanté les bulbes. On verra l’an prochain ce que ça donnera. Entre temps, peut-être que mes criocères auront émigré dans les magnifiques lis des voisins !

    Merci pour ces terrfiantes photos.

    • Sylvain
    • July 18th, 2008 8:37am

    Je ne veux pas te faire peur, mais pour les criocères, ils seront de retour l’an prochain, c’est sûr. MAIS, on doit les chasser. Chez moi, on les tue un par un… puis on vaporise du Tomahawk, insecticide (autorisé, bien sûr) en vente dans toute quincaillerie, dans le comptoir sous clé.

    Dans un autre ordre d’idée, j’ai parfois beaucoup de limaces dans les hostas… Les appats à limaces s’en occupent !

    Pour ce qui est du compostage des résidus de plantes (sauf le gazon depuis cette année à Québec, mais ça, je ne l’ai jamais ramassé en sacs…), j’ai remarqué que les sacs sont envoyés avec les vidanges depuis 3 semaines (le gars passe en fin d’après-midi chez nous, alors un de mes voisins ou moi le voyons). Popa (dans la P’tite vie), sors de ce corps ;-)))

  1. No trackbacks yet.

 
%d bloggers like this: