Le client a toujours raison ?

Permettez-moi d’en douter à partir de ces deux exemples… du moins, en apparence, ou jusqu’à temps que l’on publie ce genre de bêtises dont sont victimes un trop grand nombre de clients.

Exemple 1 :
Je reçois cette circulaire de la chaîne de magasins Le Pneu Canadien (ou Canadian Tire, pour les intimes…), circulaire valide pour la dernière semaine de novembre (environ du 25 ou 26 novembre au 1er ou 2 décembre).

Une page attire mon attention, soit celle-ci, où on annonce un spécial sur les lumières de Noël “DEL” avec en plus une carte-promo de 5$ (par boîte de lumières : pas sûr, mais bon !) ÇA semble alléchant, même si la carte-promo n’est valide que pour des boîtes de 50 ampoules et plus. On voit bien que l’illustration comporte deux boîtes de 35 et une boîte de 70 !!!

Ensuite, je lis (trop vite) la petite ligne noire, agrandie dans la photo ci-dessous : Carte (ou cette? – mes yeux vieillissent) promo valide du lundi 3 décembre au vendredi 7 décembre 2007.Pensant à tort que c’est un spécial annoncé d’avance, j’attends au lundi 3 décembre pour me présenter en magasin et acheter quelques lumières à rabais : tout FAUX ! Les cartes étaient bel et bien DISTRIBUÉES dans la dernière semaine de novembre, mais échangeables contre de la marchandise seulement du 3 au 7 décembre.

Avouez que c’est particulièrement TORDU, comme promo… Par dépit et manque de temps, j’ai laissé le gérant s’enfuir de moi joyeusement, car il venait de réaliser que je ne pousserais pas plus loin avec lui. Je lui ai juste dit que ses lumières, j’allais les acheter ailleurs, ou une autre année, ou… ah et pis … … …

Exemple 2 :
Si vous avez 8 minutes, écoutez cette vidéo où Jean-François Mercier explique ses déboires avec la Belle Immobilité : pathétique ou … (Les mots me manquent : commentaires sont les bienvenus !)

Sur ce, bon magasinage des Fêtes ;-/

P.S.: Merci à CFD pour la référence chez Éric.

    • Missmath
    • December 16th, 2007 1:48pm

    Peut-on transformer sa dernière lettre en une pétition ?

    Le service à la clientèle de Bell est sans doute la plus haute cause d’ACV au Québec !

    Bonjour, je m’appelle Émilie !

    • Safwan
    • December 16th, 2007 2:04pm

    «Veuillez agréer l’expression de mon mépris le plus total, Jean-François Mercier» Vlan! Hihihi Merci pour al découverte. Je «diffuse le tout au plus grand nombre» sur mon blogue.

    Le service à la clientèle de Bell est le PIRE que je connaisse. J’ai tâté celui de Vidéotron, Rogers, Télus, etc. Il remporte la palme haut la main. Je dois dire que Rogers, c’est excellent de ce côté. Vidéotron suit cependant Bell de près. Disons la palme d’argent…

    Concernant CT, le genre de promotion dont tu parles se retrouve ailleurs aussi. Vous achetez un article contre lequel on vous remet une carte-cadeau, mais celle-ci n’est échangeable que plus tard. Un classique du marketing visant à fidéliser les clients, prêt à tout pour que celui-ci remette les pieds dans le commerce. Ce n’est pas plus pardonnable cependant.

    • Sylvain
    • December 16th, 2007 3:48pm

    «Un classique du marketing visant à fidéliser les clients» :
    personnellement, j’ai tendance à vouloir remplacer “fidéliser” par “emprisonner” ou carrément “abrutir”…

    • Sylvain
    • December 16th, 2007 3:49pm

    Missmath, ce n’est même pas ton vrai nom 😉

    Mais j’avoue avoir souri beaucoup en lisant cette citation de la Bell “voix”…

    • Missmath
    • December 17th, 2007 12:26am

    Avez-vous lu le commentaire laissé par un employé du service à la clientèle de Vidéotron chez Patrick Lagacé ? (http://blogues.cyberpresse.ca/lagace/?p=70720729)

    Avec un DES, cet homme dit que c’est le seul travail qu’il a su trouver qui lui donnera bientôt un salaire de 50000 $ par année avec tous les avantages sociaux.

    50000 $ par année, pas de correction, pas de préparation et tous les avantages sociaux…

    Parbleu, je change de job !

    Je suis Émilie, votre assistante, comment puis-je vous aider ?”

    • Sylvain
    • December 17th, 2007 10:19am

    Je viens d’aller voir ce commentaire : intéressant. Le gars et JF Mercier se sont “parlé” sur le web.

    Mercier dénonce un cas isolé (le degré de zèle de CET employé du service à la clientèle). Il y en a d’autres… c’est sûr !

    Le pire, c’est que le client doit toujours passer des heures et des heures pour peut-être espérer avoir son dû de la part d’une compagnie qui s’en fout un peu, beaucoup, finalement, du client… C’est ça qu’il faut dénoncer vivement, tout en sachant que l’on continue d’utiliser les services de ces compagnies, par habitude ou par choix, je ne sais trop…

  1. No trackbacks yet.

 
%d bloggers like this: