Généralisations et vérités…

Un peu d’insomnie (ça commence seulement par ici ;-)) fait parfois accoucher de drôles de réflexions…

Cette nuit, donc, pendant l’attente qui sera de plus en plus interminable dans les heures/jours à venir (voir le baby counter en bas de la sidebar ci-contre, à droite, qui ne parvient pas à afficher moins 1 day to go…), je me disais à peu près ceci :

Il est au moins un domaine où la plupart des humains ont finalement compris que la généralisation abusive ne sert ab-so-lu-ment à rien : la grossesse ! En effet, pas une femme ne réagit de la même façon et, chez la même femme, les grossesses sont toutes différentes, nombreux exemples à l’appui.

La généralisation a ceci d’utile, et seulement ceci, à mon humble avis : elle permet de mieux comprendre un phénomène, globalement, généralement, en général, … MAIS, en aucun cas, la généralisation ne peut se faire pour accoucher de LA vérité. Tout au plus, aurons-nous parfois UNE vérité, celle de quelqu’un, qui tente d’ériger son raisonnement, SA vérité en vérité absolue, dans lequel cas la généralisation peut aisément être qualifiée d’abusive et LA vérité supposée devient rapidement UNE opinion parmi d’autres…

Par extension, si on regarde rapidement ce qui se passe dans une campagne électorale, pour prendre un exemple actuel ici, la plupart des candidats tentent de nous proposer LEUR vérité comme étant LA vérité, la seule valable, au détriment des autres. À moins que ce ne soit des “journalistes d’opinion”, des chroniqueurs érigés au rang de juges de LA vérité (LEUR vérité – LEUR interprétation des faits) qui nous inondent de leurs jugements PARFOIS préfabriqués… (Faut quand même que je fasse attention de ne pas généraliser abusivement tout de même 😉

Tout ceci me fait conclure qu’en cette époque, j’ai l’impression d’assister à un glissement du développement du jugement dans la population : on tend de plus en plus à vouloir adopter du prêt-à-porter pour le cerveau, de la réflexion prémâchée, du Pablum, comme j’ai déjà mentionné dans ce billet. On veut aussi parfois que LE BON gouvernement se substitue au jugement des gens qui composent la population : que le gouvernement décide de ceci ou de cela, etc.

Vitement, il nous faut aider nos élèves à développer leur jugement critique, sinon nous vivrons très bientôt dans une société où le jugement sera l’apanage d’une petite élite qui dictera quoi penser au reste de la société ! Et ça, je n’en veux ab-so-lu-ment pas de cette société de moutons suiveux ! Qu’on se le dise !

    • florence Meichel
    • October 6th, 2008 11:52am

    J’adore l’illustration ! lolllllll

    Pour le reste, je suis entièrement d’accord avec toi…ça me rappelle un très récent twitt (pas un twitteur de ma twittosphère proche) qui a fait une critique sévère d’un évènement…ça m’a fait drôle parce que de mon côté j’avais vécu un moment d’intenses émotions et je crois qu’elles avaient été partagées par mal de gens! Généralisation abusive ai-je pensé ! 🙂 🙂

    • Gaël PLANTIN
    • October 6th, 2008 4:26pm

    Eh ben, on peut pas dire que l’avènement d’un nouveau né vous rende joyeux tous les deux !

    Y va rigoler tous les jours le marmot !

    Y pourra toujours venir me voir pour faire Adada sur mon bidet, quand il trotte il fait des pets… après avoir philosopher sur son incapacité à exercer son libre arbitre dans le choix de sa marque de couche !

    ;o))))

    • Missmath
    • October 6th, 2008 10:48pm

    Ce billet est tout à fait délicieux.

    Il paraît que 10 % des femmes accouchent le jour prévu de l’accouchement.

    Tout cela n’est que mensonge !

  1. No trackbacks yet.

 
%d bloggers like this: