Compost : oui (mais)

Ça va faire maintenant un an que nous avons un bac à compost chez nous et, ma fois, c’est très bien ainsi ! La ville de Québec nous en a remboursé la moitié, quelques semaines après l’achat, sur présentation de la facture (Ça aussi, c’est très bien!). Nous pouvons de plus posséder un deuxième bac par résidence familiale, ce dont nous n’avons pas besoin pour l’instant, mais qui pourrait bien devenir nécessaire dans le futur.

Ceci dit, pas assez de gens compostent leurs déchets domestiques, selon moi. Il parait (entendu quelque part, mais pas noté!) que jusqu’à 50% des déchets que nous produisons sont compostables. Depuis l’achat de notre bac à compost, chez moi, nous avons vite constaté une diminution du volume de déchets présents dans le «bac à vidanges». Et en plus, nous avons pu utiliser ce compost dans le potager et dans les plates-bandes, ce qui n’est pas négligeable non plus.

Le petit «mais» entre parenthèses dans le titre, c’est à propos des ours dans la région de Gatineau qui, ces temps-ci, sont de plus en plus aventureux près des résidences. Paraitrait que les bacs à compost sont une DES sources d’attirance possible…

    • SM
    • July 31st, 2007 1:28pm

    Moi c’est l’odeur qui m’a toujours fait peur dans ce processus. Est-ce que ça sent un composteur?

    • Sylvain
    • August 5th, 2007 10:10am

    Aucune odeur. SI jamais ça se mettait à sentir un peu, suffit d’ajouter un peu de feuilles mortes, par exemple, (J’en ai en surabondance chez moi!) et le tour est joué.

  1. No trackbacks yet.

 
%d bloggers like this: